Au lendemain des Européennes, Pascal Allizard, président du parti Les Républicains du Calvados démissionne


Ludovic Lemoine - L'Orne Combattante
Pascal Allizard, sénateur LR du Calvados, a décidé de démissionner de son poste de président du parti dans le Calvados.

Pascal Allizard, sénateur LR du Calvados, a décidé de démissionner de son poste de président du parti dans le Calvados. (©L’Orne combattante)

Au lendemain des élections européennes et des résultats historiquement bas du parti Les Républicains, le sénateur Pascal Allizard, a annoncé sa démission du poste de président des LR du Calvados

Il souhaite « redonner la parole aux militants du Calvados ».

L‘ancien maire de Condé-sur-Noireau tire trois conclusions du scrutin :

Malgré l’engagement du Président de la République, du Premier Ministre et de la quasi-totalité du gouvernement, la coalition LREM-MODEM-Agir arrive en seconde position dans ce scrutin alors que Monsieur Macron se faisait fort d’arriver premier. La coalition présidentielle sort affaiblie de cette élection, ce qui est inquiétant quand on a le souci du rayonnement et de la place de la France en Europe.

Il constate par ailleurs « dans certaines communes des scores disproportionnés au regard des enjeux locaux, nationaux ou européens pour le rassemblement national ».

Je reste personnellement convaincu que les idées véhiculées par le RN ne pourraient conduire la France qu’à l’appauvrissement et au repli identitaire. Aujourd’hui, Madame Le Pen ne peut que remercier Monsieur Macron d’avoir enfermé le débat européen dans ce duel mortifère entre nationalistes et progressistes.

L’élu analyse également le score de sa famille politique, « malgré un programme euro-réaliste, c’est à dire responsable, acceptable et applicable, notre liste Les Républicains-Les Centristes-CNPT n’a pas convaincu. »

Lire aussi : Pascal Allizard reste le patron des LR du Calvados

« Une guerre des chefs »

Une guerre des chefs qui n’en finit pas, des ambitions personnelles là où nos électeurs attendent projet collectif et unité viennent affaiblir tous les efforts mis en place depuis deux ans pour nous reconstruire. Enfin les débats sociétaux, certes nécessaires mais qui relèvent de l’intime, ont fini par brouiller notre message.

Pascal Allizard souhaite malgré tout s’engager dans la poursuite du travail de reconstruction du parti :

Mon expérience de maire, mon activité de sénateur au quotidien, aux côtés des élus locaux, les échanges nombreux sur le terrain avec la population renforcent ma conviction que c’est bien avec tous les acteurs du territoire que nous pourrons réécrire un projet commun. »

Lire aussi : Pascal Allizard, sénateur du Calvados, soutient Wauquiez pour la présidence des Républicains

Previous
Next Post »