Courses de Saint-Aubin-lès-Elbeuf : Daniel Heudron au nom de tous les siens


Patrick Pellerin - Le Journal d'Elbeuf
« Quand j'ai débuté, les gens prenaient le temps de vivre. Dans les villages, les courses avaient souvent lieu le jour de la fête du pays et il y avait beaucoup de monde. Aujourd'hui, ça rigole moins », concède Daniel Heudron, qui conserve néanmoins intacte sa passion pour le sport hippique.

« Quand j’ai débuté, les gens prenaient le temps de vivre. Dans les villages, les courses avaient souvent lieu le jour de la fête du pays et il y avait beaucoup de monde. Aujourd’hui, ça rigole moins », concède Daniel Heudron, qui conserve néanmoins intacte sa passion pour le sport hippique. (©Le Journal d’Elbeuf)

« J’ai dû faire mes premiers pas sur un hippodrome. » C’est dire si les courses font partie intégrante de la vie de Daniel Heudron depuis toujours.

Fils de Victor Heudron, dernier de quatre frères et une sœur, il a commencé, comme toute la famille, à travailler les dimanches et jours fériés pour le groupe Carrus (qui gère le pari mutuel sur les hippodromes) dès l’âge de treize ans. Et il n’a jamais arrêté. Il y a même amené Patrice Maillard, un copain d’école, avec lequel il fait équipe. Les courses, c’est son dada. Une passion qui, accessoirement, lui a permis de mettre un peu de beurre dans les épinards : « Quand j’étais étudiant, ça m’a permis d’avoir de l’argent de poche et, plus tard, de mettre de l’argent de côté pour voyager. »

J’ai dû faire mes premiers pas sur un hippodrome »

Des anecdotes, celui qui est né et a grandi à Grand-Quevilly en a à revendre. C’est son père, avec ses frères aînés, qui a lancé le jumelé encoché, d’abord à Deauville, puis à Longchamp, Chantilly, etc. au début des années 1970. L’hippodrome des Brûlins, il le connaît donc par cœur. « J’ai connu l’époque de la pelouse (N.D.L.R. : celle où les turfistes pouvaient encore accéder au centre de la piste pour y passer l’après-midi et parier) », se remémore-t-il. Il se souvient aussi de la fois où « un cheval s’était échappé et avait fini dans le public », d’y avoir organisé le premier match de football avec des jockeys et drivers, en 1985, ou avoir réalisé 550 000 F de recette au guichet « un chiffre record dans la région, en dehors de l’hippodrome des Bruyères à Rouen. »

Futur président

En retraite de la fonction publique depuis le 1er mai 2019 (après avoir commencé sa carrière à France Télécom, il a fini à la Direction Départementale des Territoires et de la Mer), il a décidé de franchir le pas et de répondre favorablement à la proposition de Pierre Grandjean, président de la Société des courses de Saint-Aubin-lès-Elbeuf, d’entrer au sein du bureau. Vice-président, il est aussi appelé à succéder à celui-ci dans un an ou deux. « C’est la première fois que je passe de l’autre côté de la barrière mais j’ai beaucoup de copains parmi les dirigeants. J’apprécie le côté familial et c’est bien de voir de l’autre côté de la lice. »

Daniel Heudron compte poursuivre ce que Pierre Grandjean a entrepris pour relancer, dynamiser l’activité et ramener le public. Dans cette optique, il souhaite aussi apporter quelques innovations et des animations. Il a déjà quelques idées…

Infos pratiques

Dimanche 2 juin 2019. Début des opérations à 13 h 45, première course à 14 h 15 (sur la base de huit courses).

Entrée : 5 €. Parking gratuit. Programme gratuit. Accueil des personnes à mobilité réduite (parking spécifique). Restauration sur place. Tribune de 800 places assises. Hall couvert pour les jeux. Animations enfants (poneys, structures gonflables).

Cinq places offertes. Le Journal d’Elbeuf, avec la Société des courses de Saint-Aubin, offre cinq places pour la réunion du dimanche 2 juin, aux cinq premières personnes qui se présenteront au Journal d’Elbeuf (19 bis, rue du 1er-Mai), à partir de vendredi 31 mai, 9 h, avec en leur possession le journal du jeudi 30 mai 2019. Entrée possible par la cour de la Chambre de commerce et d’industrie, rue Henry (nos bureaux sont situés à l’arrière).

Tombola à chaque réunion. À l’initiative de la société, une tombola est organisée à chaque réunion permettant de gagner téléviseurs, tablettes et de nombreux lots, ainsi que des invitations pour d’autres réunions sur les hippodromes de la Fédération Normandie – Ile-de-France.

Les pronostics de Nirellep. Amis turfistes, découvrez la liste des partants et les pronostics de Nirellep dès vendredi 31 mai sur notre site Internet : www.lejournaldelbeuf.fr

Previous
Next Post »