Yvelines. Voisins-le-Bretonneux : la construction de deux courts de padel inquiète les riverains


Alexandre Marque - 78actu
Quelques habitants des résidences Chamfleury et Windsor, dont Marie Guyot (à droite), remontés contre la réalisation de deux courts de padel au parc Maurice-Laure.

Quelques habitants des résidences Chamfleury et Windsor à Voisins-le-Bretonneux (Yvelines), dont Marie Guyot (à droite), remontés contre la réalisation de deux courts de padel au parc Maurice-Laure.

C’est le sujet sur toutes les bouches à Chamfleury à Voisins-le-Bretonneux (Yvelines). Une partie des habitants de cette résidence ainsi que des résidences voisines Windsor et du Pré sous la ferme s’oppose au projet de la Ville de créer deux courts de padel au parc Maurice-Laure.

Une pétition de 400 signatures contre le projet

Lancée il y a quelques jours, une pétition papier et en ligne a déjà récolté 400 signatures contre ce projet. « C’est un espace vert magnifique. Le parc va être massacré ! », s’insurge Camille, une pétitionnaire.

Présenté le 6 février dernier par la maire Alexandra Rosetti (UDI) lors d’une réunion d’information, ce projet prévoit la réalisation d’un bâtiment de 8 mètres de haut regroupant deux courts en semi-couverts de ce sport proche du tennis et du squash et d’un terrain de street basket à la place de l’actuel terrain de basket. Montant de l’opération : 350 000 euros.

Très développée en Espagne, cette activité de padel serait gérée par le Tennis club de Voisins-le-Bretonneux dont les installations (courts et club-house) sont situées juste à côté.

La balle va rebondir contre des parois en verre. Cela va provoquer des nuisances sonores et visuelles importantes, déplore Marie Guyot, riveraine du parc et à l’origine de la pétition. On va avoir la vue sur un bâtiment de 8 m. La dépréciation de nos maisons sera très nette. »

« Le padel est un sport confidentiel. Aucune étude de marché n’a été faite. Si jamais cela ne marche pas, qu’est-ce qu’on va faire de ce bâtiment ?, se demande Marie. 8 mètres, c’est plus haut que nos maisons… »

Quelques riverains sont en train d’ameuter tout le monde alors que c’est un projet qui va impacter trois-quatre maisons, assure la maire. Je ne massacre pas le parc. On déplace quatre arbres. Les gens pourront continuer à s’y promener. »

Le padel, « un sport qui monte » pour la maire

L’élue vicinoise ne doute pas du succès du padel dans la commune.

C’est un sport très ludique, qui monte, et qui peut être pratiqué à tous les âges. Cela va être ouvert à tous. Nos centres de loisirs, notre service jeunesse pourront en profiter. À Bois-d’Arcy, leurs terrains sont toujours pris. »

Pour les riverains, la solution idéale serait de réaliser ces terrains à la place « des courts de tennis abandonnés », situés au parc des sports du Grand Pré, en centre-ville. « Pourquoi ne pas avoir privilégié ce lieu ?, s’interroge Claude, un habitant de Chamfleury. C’est en plein cœur de Voisins. »

« C’est trop excentré par rapport aux activités du club de tennis », rétorque Alexandra Rosetti.

De son côté, Oliver Afonso (DVD), conseiller municipal d’opposition, ne se dit pas opposé à un projet de padel « s’il répond vraiment à une attente forte. À l’heure actuelle, aucune étude ne le démontre. Ce projet est un beau projet mais il est surdimensionné pour notre ville, trop cher et sur un site inapproprié. »

Les travaux de construction des courts doivent normalement démarrer fin septembre pour une ouverture prévue en février 2020.

Mais les riverains ne l’entendent pas de cette oreille. Déterminés, ils envisagent de « créer une association et de lancer un recours contre le projet ».

Previous
Next Post »