Cancer pulmonaire - Avantage au dépistage par scanner


L'étude Mild (1) apporte un nouvel argument pour un dépistage scanographique du cancer du poumon, cette fois chez une population à faible risque, avec un bénéfice qui apparaît au-delà de 5 ans, plaidant donc pour un suivi prolongé.
Previous
Next Post »