Okbox. À Alençon, le self stockage cartonne

Description :


Antoine Sauvetre - L'Orne Hebdo
Véronique Chantepie, salariée permanente à Alençon, et Keavin Ebene Moussole, responsable du site Okbox,

Véronique Chantepie, salariée permanente à Alençon, et Keavin Ebene Moussole, responsable du site Okbox.

D’ici la fin de l’année, l’entreprise Tremblaye Déménagements sera l’heureuse propriétaire de 4 000 m² de foncier, à Alençon (Orne).

Ils viendront s’ajouter aux locaux de l’ancien centre de secours (3 000 m² au total), à moins de 300 mètres de là, rue André Ampère.

Idéal pour les artisans

Cette nouvelle acquisition de la part du groupe Tremblaye illustre le développement de son activité de stockage en libre-service, à travers sa filiale Okbox. On est désormais bien loin des 400 m² que proposait l’entreprise il y a quatre ans, à son lancement, dans des locaux loués sur la place du Général de Gaulle.

Lire aussi : Okbox : un « hôtel pour meubles » qui investit à Alençon

Kévin Ebene Moussole, le jeune responsable du site d’Alençon, explique cette réussite par « l’accessibilité et la souplesse » que permet l’entreprise, à savoir la location de box d’1,5 m² à 174 m², et non plus de garde-meubles comme cela se faisait par le passé.

Autre aspect du développement de l’entreprise : la diversification des services. Dans ses nouveaux locaux, elle propose également aux entrepreneurs de louer des bureaux, sur une journée ou à plus long terme.

« Pour les artisans, le mariage entre stockage et bureaux sur un même site, c’est idéal. »

Voir plus loin et plus grand

L’unique salariée du site, Véronique Chantepie, assure même la réception et le contrôle des marchandises, « ce qui permet à nos clients de se dégager du temps pour leurs activités ».

Les particuliers usent également des boxs, notamment durant l’été, une période faste pour Tremblaye et Okbox.

« Entre juin et août, nous réalisons 40 % de notre chiffre d’affaires lié aux déménagements et 20 % pour le self stockage. »

Pourquoi s’agrandir ? « Car 90 % des boxs sont déjà loués dans l’ancienne caserne et nous allons arriver à court pour certaines superficies. »

Okbox anticipe donc, et « voit plus grand ». La future propriété permettra de louer 900 m² de boxs supplémentaires et 300 m² de bureaux. Surtout, les 4 000 m² de foncier et une grande cour « offrent des possibilités d’agrandissement. »

Partagez cet article :

Previous
Next Post »