Sarthe : il envoyait des SMS à caractère sexuel à une adolescente


Rédaction Sablé - Les Nouvelles de Sablé
Le tribunal a condamné le prévenu à 18 mois de prison ferme.

Le tribunal a condamné le prévenu à 18 mois de prison ferme. (©Les Nouvelles de Sablé)

Un habitant de La Flèche (Sarthe) de 56 ans était jugé par le tribunal correctionnel du Mans, mardi 10 septembre 2019, pour avoir envoyé des textos de nature sexuelle à une jeune fille de 13 ans.

Mardi 2 juillet dernier, une mère de famille se présente à la gendarmerie. Sa fille de 13 ans a reçu des SMS à caractère sexuel de la part d’un homme de 56 ans.

Le quinquagénaire avait rencontré l’adolescente lors d’une soirée d’anniversaire s’étant déroulée le week-end précédent.

Ce soir-là, il avait fait asseoir la jeune fille sur un canapé, avant de lui dégrafé son soutien-gorge.

Après lui avoir demandé son numéro de téléphone, le Fléchois la bombardait de textos, de plus en plus intimes. Rapidement, la jeune fille cesse de répondre.

« Ne dis rien à personne »

Son interlocuteur insiste pourtant. « Ne dis rien à personne », intime-t-il.

Lors de leur perquisition, les enquêteurs découvriront des images pédopornographiques stockées sur l’ordinateur du suspect.

Avec des jeunes filles maquillées comme des voitures volées », précise la présidente du tribunal.

Lire aussi : Sablé-sur-Sarthe : il roule sur deux kilomètres avec un homme agrippé sur son capot

Dans le box, le prévenu triture sa barbiche, mal à l’aise.

Déjà condamné pour agressions sexuelles

 Je voulais juste parler avec elle, et montrer sa photo à des amis », se défend-t-il.

Lors de son audition, le mis en cause aurait affirmé vouloir nouer un lien de « camaraderie » avec la jeune fille.

Le prévenu a déjà eu affaire à la justice pour des faits d’agression sexuelle commis sur une adolescente de 13 ans.

« Vous avez une attirance particulière à l’égard des mineurs ? » interroge la présidente.

« Je crois que oui », lâche l’intéressé.

« Le profil d’un pédophile »

N’y allons pas par quatre chemins, monsieur a clairement le profil d’un pédophile », réagit la procureure de la République.

La jeune plaignante, les cheveux coiffés en couettes, fixe le prévenu droit dans les yeux. « Cette jeune fille a été choquée, elle en a pleuré », relate son avocate.

« Aujourd’hui, mon client n’est plus dans le déni », observe pour sa part la défense.

À l’issue des débats, le prévenu a été condamné à 18 mois de prison avec mandat de dépôt.

Previous
Next Post »